Les parasites

Le varroa... pas bête !

Varroa photo   Varroa sur abeilles  Varroa sur nymphe abeille

L’embarquement d’un acarien Varroa sur une abeille se nourrissant sur une fleur

https://youtu.be/Oij1HOxD3iU?t=7

Le « vampire » varroa peut sauter sur l’abeille depuis une fleur
http://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/l-acarien-varroa-peut-infester-l-abeille-depuis-une-fleur_109531

***********************************************************************************************

 le petit coléoptère de la ruche a été repéré en France

 Coleoptere humour

 

Bonjour à toutes et à tous,
un coléoptère responsable de la mort de multiples colonies a été repéré en France C'est un insecte gros comme une tête d'allumette qui provient d'essaims d'Italie et qui se déplace très aisément (5km) En cas de suspicion : prévenir les ASA ou le bureau de l'association qui transmettra. C'est une information relayée par Étienne Calais et la FNOSADRappelons que ce parasite est à déclaration obligatoire dans la communauté européenne (décision 2004/216/ CE du 1er mars 2004).

   
    Ci-dessous une présentation rapide de ce qu'il faut chercher et observer.Coleopteres

Insecte très mobile qui grimpe et s'envole, un peu plus petit qu'une coccinelle, fuyant la lumière et qui semble insensible au froid.

Les Sufs font un 1,5 mm, ils sont pondus par l'adulte de préférence à la périphérie des cadres.

Ce coléoptère se multiplie d'autant plus vite si la population d'abeilles est insuffisante. Son lieu de ponte se situe dans les pollens, dans les cires et même sur les nymphes, se servant alors des déchirures sur les côtés des cellules.

 

 

La femelle pond environ deux mille Sufs pendant six mois. Le stade de l'Suf est de trois jours avant l'apparition des larves. Les larves, comme le coléoptère, se nourrissent de pollen et souillent le miel ; au bout de treize jours elles sortent de la ruche pour s'enterrer dans le sol et y restent trois jours au stade de nymphe. Apparaît ensuite l'insecte qui au bout de 8 jours pourra se reproduire. Ont peut compter plus de cinq générations au cours de l'année.
Comment déceler une infestation ?

- Les larves sont attirées par les protéines, pollen, cire, elles souillent le miel, il fermente et devient inutilisable pour l'homme et l'abeille. Si la colonie est faible il y a aussi contamination du couvain et la colonie est proche de la fin ; le cas est identique à la fausse-teigne, les cires sont détruites. Si le cadre n'est pas trop souillé, on peut le laver avec de l'eau et le réintroduire.

 

 

- On peut aussi apercevoir sur le dessus des cadres un phénomène de miel fermenté en ouvrant la ruche.
- A l'entrée de la ruche, des résidus de miel et de pollens souillés sur la planche de vol et sur le sol.

 

 

coleoptere-de-la-ruche-1.jpg

abeille-souris-3.jpg

 

 

 

 

1-petitcoleo-plaquette-janv2013-2.pdf

******************************************************************************************************************

Les acariens

 

tropilaelaps - plaquette-janv2013 - acariens

***********************************************************************************************************************************************