Le savez-vous ?

Himalaya, face aux abeilles géantes - reportage à voir ou revoir !

Abeilles: quand le ménage est sous l'emprise des gènesAbeille qui balaye
Posté par Adrien le Mercredi 07/10/2015 à 00:00
 
Ce sont de jeunes abeilles, qui entourent ici la reine, qui sont chargées de repérer et d'éliminer de la ruche les larves malades ou mortes.

 
Ceux qui ont déjà utilisé l'excuse que "faire le ménage n'est pas dans mon ADN" pour tenter d'échapper à cette corvée n'avaient peut-être pas tout faux. En effet, chez les abeilles domestiques du moins, certains laisser-aller sur le plan de l'hygiène de la ruche seraient liés à la surexpression de gènes qui nuirait à la détection des odeurs dégagées par les larves malades ou mortes. C'est du moins ce que suggère une étude que Sébastien Boutin, Pierre-Luc Mercier, Pierre Giovenazzo et Nicolas Derome, du Département de biologie et de l'Institut de biologie intégrative et des systèmes, et Mohamed Alburaki, de l'Université du Tennessee, viennent de publier dans BMC Genomics.

Décrit pour la première fois en 1937 chez l'abeille, le comportement hygiénique consiste à repérer les larves malades ou mortes et à les éliminer de la ruche. Ce mécanisme de défense collectif qui protège la colonie contre les infections et les parasites semble lié aux capacités olfactives des nourrices, les jeunes abeilles qui veillent sur le couvain. Le comportement hygiénique serait sous l'emprise de la génétique, mais les conclusions des études consacrées au sujet divergent sur le nombre de gènes en cause.

Pour jeter un nouvel éclairage sur la question, les chercheurs de l'Université Laval ont comparé l'expression des gènes dans le cerveau d'abeilles provenant de ruches exprimant fortement le comportement hygiénique - plus de 90% des larves mortes sont enlevées en moins de 24 heures - et chez des abeilles provenant de ruches non hygiéniques - moins de 50% des larves mortes sont éliminées pendant la même période.

Les chercheurs ont mesuré les ARN exprimés dans le cerveau de 75 abeilles provenant de trois ruches hygiéniques et de 125 abeilles provenant de cinq ruches non hygiéniques. Sur les quelque 10 000 gènes exprimés, seulement 96 sont exprimés à des niveaux significativement différents dans les deux groupes.

Fait intéressant, six des gènes surexprimés chez les abeilles non hygiéniques étaient liés directement ou indirectement aux cytochromes P450, des protéines qui interviennent dans la dégradation de polluants, d'insecticides ou d'hormones. "Ces enzymes seraient aussi associées à la dégradation des composés odorants, souligne Nicolas Derome. Les abeilles non hygiéniques qui surexpriment P450 dégraderaient davantage les composés chimiques qui se dégagent des larves malades ou mortes, ce qui réduirait leur capacité de les détecter et de les éliminer."

Cette recherche apporte un nouvel éclairage sur les fondements génétiques du comportement hygiénique, mais elle a aussi une portée pratique. En effet, les gènes qui distinguent les deux groupes constituent des cibles potentielles pour les programmes d'amélioration génétique visant à produire des lignées d'abeilles très hygiéniques, bien équipées pour se défendre contre les parasites et les infections.

 

 

 

 

Maya l abeilleMaya l abeille                                       Immeuble

Message AAVO (Eaubonne) - A voir ou revoir sans modération "Miel en banlieue"

Bonjour,

Notre film Miel en banlieue sera diffusé sur LCP/Public Sénat

- Samedi 20 juin 2015 à 22h, suivi d'un débat.

et plusieurs fois dans la semaine qui suit (liste des rediffusions)

et accessible durant 7 jours sur le site de Public Senat

Si vous désirez voir le film c'est le moment d'en profiter, en plus chaque clic et visionnage contribuera à montrer l'importance de l'abeille dans notre société et la qualité des productions indépendantes comme la notre.

Pour nous rencontrer et voir le film sur grand écran,

la prochaine projection publique est le 1er juillet à la Mairie de Gennevilliers.

N'hésitez pas à nous mettre en contact avec des personnes qui souhaiteraient organiser une Projection-Animation-Dégustation (entreprises, collectivités, associations...)

Notre engament dans la protection des abeilles continue,

nous sommes partenaires de l'UNAF pour les Journées nationales de l'Abeille qui commencent aujourd'hui.

Et nous allons étendre notre projet sur l'apiculture urbaine dans les capitales européennes en septembre prochain.

Bien à vous et vive l'Abeille.

--------

Florent Kolandjian

Photographe - Cadreur - Réalisateur

(liste des rediffusions)

et accessible durant 7 jours sur le site de Public Senat

Immeuble                     5 5 2014 rucher bassin 5                                                         Usine

 

 

 

 

 

 

 

 

Le miel, le plus calin des sucres...

Fleche multicolorearticle paru dans Télé Loisirs courant Janvier 2015 - incluses de délicieuses recettes avec du Miel

Pot de miel coulant

Appel inédit aux dons d'essaims

Cimeti re d abeilles

Fleche 1

Appel inédit aux dons d'essaims après l'hécatombe d'abeilles dans les Pyrénées

Fleche 1

http://www.lindependant.fr/2014/11/12/hecatombe-d-abeilles-dans-les-pyrenees-appel-inedit-aux-dons-d-essaims,1954407.php

 

Deux organisations agricoles souhaitent venir en aide aux apiculteurs de l'Ariège et des Pyrénées-Orientales, dont les ruches ont connu une surmortalité importante l'hiver dernier.

 

Stopauxpesticides

 

 

400 000 abeilles travaillent pour le Grand Hôtel d'Enghien les Bains                                Ruche abeilles

Fleche ressorthttp://www.vonews.fr/article_25763

 

  Ligne marguerite abeille    Ligne marguerite abeille

Tronc anim

Savez-vous que les abeilles peuvent habiter dans des troncs !

Lors d'un voyage dans le parc naturel du Verdon (Alpes de Haute Provence - 04) Jean-Claude nous a transmis des photos de ruches « tronc » situées près du lac de Sainte Croix (la ferme « Clos du Lac » en dessous des Aiguines). 3 ruches troncs sur la quinzaine visibles.

Petite flecheFiche descriptive "ruches troncs"

lignes-plantes-11.gif

Dans le Sichuan, des « hommes-abeilles » pollinisent à la main les vergers

Fleche 1 

http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/04/23/dans-les-vergers-du-sichuan-les-hommes-font-le-travail-des-abeilles_4405686_3244.html

 

lignes-plantes-11.gif  lignes-plantes-11.gif

                                 Smiley bravo

Mai 2014 - Volées dans la Loire en mars 2014, une soixantaine de ruches finalement retrouvées en Bretagne
Fleche orangehttp://www.francetvinfo.fr/faits-divers/volees-dans-la-loire-une-soixantaine-de-ruches-finalement-retrouvees-en-bretagne_590269.html#xtor=AL-54

 

Mars 2014 - Les vols de ruches reprennent !       Smiley pouce en bas

Fleche orangeVol de 61 ruches dans la Loire - mars 2014                   Fe1e7e06 2

 

 

Si vous constatez des allées et venues ou activités anormales sur le rucher n'hésitez pas à contacter

la Police Municipale Telephones rouge  01 34 44 04 80

ou

                 le Commissariat    Telephones rouge  01 30 72 61 50               

 

 

Ligne marguerites bougeant Ligne marguerites bougeant

Hiver 2013-2014 - Des milliers d'abeilles mortes dans l'Ariège

Information relayée par La Dépêche du Midi                                                   Abeille

Fleche

http://www.ladepeche.fr/article/2014/01/30/1806649-des-milliers-d-abeilles-mortes.html

Des abeilles infectées par un virus de végétaux


Fleche                                                                                                                                                                                                Abeille              
http://www.futura-sciences.com/magazines/nature/infos/actu/d/zoologie-apiculture-abeilles-ont-ete-infectees-virus-vegetaux-51846/

Il fait froid ! nos abeilles sont en hivernage...

Thermom 1

En cette période de grand froid nos abeilles sont en hivernage.

Elles sont beaucoup moins nombreuses qu'aux beaux jours et leur vie beaucoup plus longue.

En effet, en été le peuple d'abeilles peut atteindre 50 000 individus dans une ruche, parfois plus. 

En hiver il ne reste que 5 000 à 10 000 individus.

Elles restent à l’abri dans la ruche en consommant leur réserve de miel.

La colonie est réduite et se serre autour de la reine qui a cessé de pondre.

Plus le froid est vif, plus la « grappe » se resserre.

Dans la ruche il fait une température constante de 35°.

L'hiver lorsqu'il gèle longtemps elle est diminuée jusque 10 à 15°.

Pour maintenir la température, les abeilles font vibrer très doucement, la musculature qui anime les ailes à leur base. Les ailes ne bougent pratiquement pas. On entend à peine un très léger frémissement qui n’est pas perceptible de l’extérieur de la ruche.

Elles « tournent » pour se réchauffer, passant du centre de la grappe à l’extérieur.

Le mouvement est exactement semblable à celui des colonies de manchots empereurs sur la banquise. Il est très lent, la rotation complète d’une abeille dans la grappe dure à peu près une journée.

Elles ne sortent que par une température extérieure de 10 à 15° pour un vol de propreté .

Vous l'avez compris, nos abeilles attendent des jours meilleurs.

 

 

Plantation de jachères et installation d'abreuvoirs pour les abeilles

champ de fleurs pour les abeilles da7d0b98.gif

Une démarche citoyenne a été mise en place par quelques producteurs notamment du Montreuillois (62) qui consiste à la plantation de jachères et l'installation d'abreuvoirs assurants ainsi aux abeilles des ressources en eau permanentes.
Au printemps 2011, quelques un ont installé des ruches dans leur jachères fleuries luttant ainsi contre la disparition des abeilles.